Agenda culturel diffusant toute l’actualité des spectacles, du cinéma, théâtre, des concerts, expositions, festivals, région par région, mois par mois, au Maroc

Accueil > Librairie des Colonnes
Librairie des Colonnes

Partager

Adresse : Librairie des Colonnes
54, boulevard Pasteur
90 000 TANGER
MAROC
Jours et heures d'ouverture : Du lundi au samedi de 10h00 à 13h00 et de 15h00 à 20h00
Téléphone +212 (0) 5 39 93 69 55

Librairie des Colonnes

Pendant plus de 60 ans, la Librairie des Colonnes s’est imposée comme un lieu de culture, ouvert et pluriel, où les arts et les lettres se donnaient rendez-vous.


Sauvée par Pierre Bergé d’une disparition certaine, menée par une nouvelle équipe, elle a retrouvé fin 2010 tout son éclat et tend à redevenir, à travers de multiples projets, un acteur majeur de la ville.

 

La Librairie des Colonnes naquit un jour d’été 1949, sur le Boulevard, quand le monde entier se donnait rendez-vous à Tanger.


C’est la famille Gerofi, qui veille à ses débuts éclairés. Robert, l’aîné venu de Belgique est professeur au Lycée Regnault, archéologue, conservateur du Musée de la Kasbah. Fin lettré, il entretient une correspondance avec André Gide, traverse l’Atlantique sur le yacht de Malcom Forbes dans le but d’offrir à Marguerite Yourcenar une bague à l’effigie de l’empereur Hadrien, et encourage plus que quiconque la littérature et les arts dans la cité du Détroit.

 

Son épouse et sa soeur, les Dames Gerofi, vont gérer la librairie dès 1951, proposant un fonds en plusieurs langues. Elle devient alors très vite un lieu de rencontre et de savoir, fréquenté par de grands noms de la littérature : Samuel Beckett, Jean Genet, Juan Goytisolo, Tennessee Williams, Truman Capote, Paul Morand… Gallimard en fait l’un de ses comptoirs, Jane et Paul Bowles leur boîte aux lettres, Mohamed Choukri sa salle de lecture, Tahar Ben Jelloun sa bibliothèque, et pour tous les Tangérois et visiteurs de passage, elle devient un refuge de l’esprit.

 

En 1973, Rachel Muyal, en reprend la gérance, continuant à proposer des publications anti-franquistes à quelques kilomètres de l’Espagne, des ouvrages de toute obédience et dans toutes les langues connues. Quelle que fut l’actualité du monde, la Librairie des Colonnes a toujours su ainsi maintenir un espace d’expression, de liberté, par la consultation du savoir et sa diffusion.

 

À l’aube de ce siècle, pourtant, les Colonnes semblaient devoir subir le sort de nombreuses autres librairies mythiques. C’était sans compter sur l’intervention de Pierre Bergé, homme de lettres et Tangérois de coeur, qui choisit de parier sur ce projet humaniste afin de lui redonner ses lettres de noblesse. Sa réouverture fin 2010, précède l’inauguration du Musée Berbère de Marrakech, qui constitue, avec le jardin Majorelle et la Librairie des Colonnes, l’hommage de Pierre Bergé à sa seconde patrie, le Maroc.


Dirigée depuis sept ans par Simon-Pierre Hamelin, fondateur de la revue Nejma, la Librairie des Colonnes, offre un fonds de littérature et d’essais en quatre langues (arabe, français, anglais, espagnol). Grâce à son site Internet, il est désormais possible à tout un chacun de suivre son actualité et d’accéder aux sélections proposées par l’équipe, toujours à la disposition de ses clients.

 

Un grand nombre d’événements culturels sont organisés, à la librairie où dans d’autres lieux d’exception de la ville. La Librairie des Colonnes se veut ainsi toujours aussi engagée, par la nature de son fonds et dans ses propositions, mais également dans le désir de tisser des liens littéraires et culturels entre toutes les rives de la Méditerranée.

 

Tanger, point de rencontre des civilisations, se devait de retrouver pleinement cette porte ouverte sur les Lettres et le Monde.

 

LIBRAIRIE DES COLONNES ÉDITIONS

Dans la plus pure tradition des librairies-éditeurs, les Colonnes publient dorénavant des livres et une revue. À l’image de la ville et fidèle à son histoire, c’est naturellement en affichant éclectisme et plurilinguisme que se constituera le catalogue.

 

Depuis 2011, la Librairie des Colonnes est aussi une maison d’édition. Publiant d’abord la revue littéraire Nejma, fondée par son directeur – et notamment les numéros spéciaux consacrés à Jean Genet, Paul Bowles et Mohamed Choukri –, elle a co-édité en mars dernier l’Album Cinémathèque de Tanger.

 

Son catalogue sera progressivement constitué de littérature générale en arabe, en français ou en anglais, de monographies et de livres d’art et de photographies concernant le monde arabe et l’espace méditerranéen.
La qualité et la nature des textes publiés seront en accord avec les engagements pris par la Librairie des Colonnes depuis ses origines.

 

NEJMA: REVUE LITTERAIRE

La revue Nejma est née, l’été 2006, d’un désir de rassembler et mettre en valeur toutes les expressions artistiques existantes à Tanger et plus largement au Maroc et en Méditerranée. Au fil des numéros, cette revue singulière a réussi à réunir les genres les plus divers et à faire cohabiter toutes les langues, sans autre souci que celui d’offrir un réel espace d’expression littéraire, au-delà de toute frontière.

 

Le premier numéro, assemblé dans une cuisine, voulait démontrer qu’il n’est nul besoin de moyens importants pour offrir un espace d’expression artistique digne de ce nom.


Le suivant prouvait qu’il était justifié de publier dans des langues et des formes différentes, des auteurs confirmés aux côtés de parfaits anonymes.

 

Des thèmes se sont vite imposés en autant de variations sur la frontière, la ville, la colère, et des monographies consacrées à Paul Bowles, Jean Genet ou Mohamed Choukri, ont permis de mettre en lumière les territoires littéraires marocains.

 

Éditée dorénavant par les éditions de la Librairie des Colonnes, Nejma illustre la possibilité de publier une revue de qualité, tant sur le fond que sur la forme, réunissant des écrivains, des plasticiens, des poètes de nationalités différentes. Toutes les langues et formes d’expression y cohabitent, dès lors, en toute intelligence afin de donner un nouveau souffle à l’expression littéraire marocaine.


Seule revue généraliste de ce type existant au Maroc, elle répond à une nécessité et à un besoin impérieux de rendre à Tanger sa place centrale au sein des arts et de la culture, en faisant écho à la création contemporaine.

 

FESTIVAL LITTERAIRE CORRESPONDANCES DE TANGER

Les Correspondances de Tanger, festival littéraire d’un genre nouveau, verront le jour à l’automne 2012. S’inscrivant dans le projet global de la librairie, elles entendent promouvoir les cultures locales tout en s’enrichissant des voix qui se font entendre tout autour de la Méditerranée.

 

Après des interventions ponctuelles à Alger en 2000 et 2001, l’équipe des Correspondances, événement initié à Manosque, a suscité la création d’un festival au Québec en 2003, Les Correspondances d’Eastman, et entretient désormais des échanges réguliers avec cet homologue. L’idée est aujourd’hui de faire de même au Maroc, en accompagnant la naissance des Correspondances de Tanger et en définissant un projet adapté au contexte tangérois.


L’objectif, à terme, est d’engager des échanges réguliers entre les deux événements en matière d’accueil d’auteurs, de lectures et de productions mais aussi de défendre une littérature vivante en dialogue avec d’autres formes de création.

 

Les Correspondances donneront ainsi la parole aux écrivains pour des rencontres, des lectures et des performances. Occasion de découvrir de jeunes talents, elles permettront aussi de rendre hommage à de grands écrivains comme Mohammed Khaïr-Eddine ou Mahmoud Darwich. Elles feront appel à des comédiens, musiciens et artistes pour des croisements littéraires inédits.

 

Lieu de découverte pour le public, lieu de création et d’expérimentation pour les auteurs et les artistes, les Correspondances participent de notre désir de tisser des liens littéraires et culturels entre toutes les rives de la Méditerranée.

 

 

 

Découvrez la galerie média du lieu

photos