Agenda culturel diffusant toute l’actualité des spectacles, du cinéma, théâtre, des concerts, expositions, festivals, région par région, mois par mois, à Rabat

Abdelhaï Diouri

Né en 1947 à Fès, Abdelhaï Diouri suit un cursus universitaire en philosophie, sociologie et anthropologie et bénéficie de bourses de soutien à la recherche aux Etats-Unis. Il fait une formation en gravure dans l’Atelier d’art et de gravure, Paris 1974-75, et dans le Palais Raïsouni de la Culture, Asilah, été 1990. Sa première exposition individuelle a lieu en 1974 à Tanger. Il travaille actuellement au CURS (Centre universitaire de recherches scientifiques).

 

Il vit et travaille à Harhoura/Rabat.

 

Œuvre

L’expérience de la peinture qu’a abordée Abdelhaï Diouri nous parle à partir d’un lieu impossible : la mémoire.

S’agit-il des moindres espaces, façades et recoins, volées d’escalier et ajours d’une maison fassie? De souvenirs qui veilleraient dans le temps et auxquels la peinture s’absorbe?

Les toiles de Diouri, peintures ou papier marouflé, se débattent avec des morcellements d’espaces comme s’ils pouvaient recréer son propre personnage…

Abdelhaï Diouri bascule les espaces comme si le souvenir devait y rentrer par effraction: il lui faut se déprendre du réel pour ouvrir un espace poétique.

Mais plus encore que ces transgressions et l’audace des compositions qui excèdent l’espace, c’est la couleur qui dresse ces architectures…

Cet artiste travaille en nuances, en dégradés avec des pigments naturels pour montrer des revêtements attaqués, des murs décrépis, des briques, des zelliges, ainsi la toile Hommage à mon père.Les travaux d’Abdelhaï Diouri attestent d’un long cheminement par la géométrie pour faire retrouver à la mémoire la voie du réel.

 

«La peinture, pour moi, est venue dans l’enfance avec le métier de mon père (zellige) pour ce qui est des formes et des couleurs. Avec la période bleue, elle est devenue l’objet d’un investissement mystique (romantique?). Aujourd’hui, c’est pour moi l’espace exploratoire de l’expérience éclatée.»
(Abdelhaï Diouri)

 

Bibliographie

• Abdelhaï Diouri Outscapes CD Galerie Bab Rouah Rabat 2005
• Jean-Luc Joly, Rabat 2003
• Paris, Septembre 1995 Alain Macaire

 

Photo :A. Diouri, Sans titre, 2002, polyptique sur toile, 147x188 cm. Collection Trésorerie Générale. © Hafid Jender.

 

Cette biographie a été gracieusement mise à disposition par Dounia Benqassem, auteur du Dictionnaire des Artistes Contemporains du Maroc aux Editions Africarts.
Le dictionnaire est disponible en librairie, il est également possible de le commander en appelant le: 06 61 37 42 46.