Agenda culturel diffusant toute l’actualité des spectacles, du cinéma, théâtre, des concerts, expositions, festivals, région par région, mois par mois, au Maroc

Accueil > Tous les événements > Expositions > Arts plastiques > Attokoussy : Programme autour d'un projet de résidence et d'exposition sur les croyances au Maroc

Partager

Où et quand ?

Du 19 Septembre 2017 Au 27 Octobre 2017 Le Cube - independent art room - Rabat

Le 18 Octobre 2017 Le Cube - independent art room - Rabat

Attokoussy : Programme autour d'un projet de résidence et d'exposition sur les croyances au Maroc

Arts plastiques


L'exposition "Attokoussy" aura lieu au Cube - independent art room, du 19 septembre au 27 octobre

 

Vernissage le Mardi 19 Septembre à 18h30

 

« Attokoussy » est un projet d’art et de recherche collectif qui ouvre un espace de réflexion et d’expression sur les rituels et les mythes au Maroc.

 

Dans chaque culture, chaque classe sociale, chaque espace géographique et chaque époque, même la plus contemporaine, existent des rites. Ces us défient le temps, varient selon les cultures et les religions, et leurs origines restent pour la plupart méconnues.
 

La présence de ces récits et de ces rituels, inhérente à toutes les régions du monde, est particulièrement forte dans les mœurs et les quotidiens au Maroc. Transmises oralement, ces pratiques constituent un riche patrimoine immatériel et ne cessent de se déployer dans l'inconscient collectif au Maroc. Ces traditions mettent également en valeur la richesse des connaissances, qui se transmettent d’une génération à une autre, et ont une valeur sociale riche pour chaque citoyen.
 

En partant de ces constats, Le Cube – independent art room souhaite inviter quatre artistes marocains, à réfléchir ensemble à des thématiques liées aux mythes et aux rituels, afin de déployer des pensées endogènes et contemporaines sur ces sujets. Ce projet est né d’un besoin de proposer de nouvelles visions sur ces thématiques longtemps abordées et folklorisées. Le projet prévoit également une collaboration avec trois artistes kurdes et autrichiens. La confrontation des recherches, expériences et visions des artistes marocains, à celles des artistes kurdes et autrichiens, donnera une nouvelle ampleur et de nouvelles pistes de réflexions aux projets.
 

A la faveur d’une résidence, d’une série d’expositions, d’une riche programmation parallèle, et d’ateliers, « Attokoussy » invite à rendre lisible, dans un langage contemporain, des thèmes constitutifs de la conscience humaine. Traduites en sculptures, installations, vidéos, photographies, performances ou dessins, ces explorations politiques et poétiques des rituels amèneront au déploiement de nombreux niveaux de lecture.
 

Les observations et travaux inédits produits par les artistes, réalisés spécifiquement pour le projet, complétés par une séries d’événements, pourront ainsi tisser des liens entre des histoires, récits du passé et du présent, pour révéler la complexité des rapports entre le montré et le caché, le dit et le non-dit. Ces œuvres et présentations pourront fonctionner comme substrat de la mémoire, où se dessine une recherche constante du rapport invisible, entre les images, les mots, l’interprétation, le symbole et le rituel ; et que chacun sera invité à entrevoir à travers ses propres croyances et sa propre subjectivité.
Ainsi, les nombreuses propositions qui composent « Attokoussy » appelleront une infinité d’associations symboliques, perceptives et sensorielles, que les spectateurs seront invités à observer de manière kaléidoscopique, à la lumière du passé et du présent.

 

DATES DE RESIDENCE ET D'EXPOSITION


Maison Denise Masson (Marrakech)
     Résidence du 3 au 17 septembre 2017

Le Cube – independent art room (Rabat)
     Vernissage le mardi 19 septembre 2017 à partir de 18h30
     Exposition du 19 septembre au 27 octobre 2017

Espace Hinterland (Vienne)
     Vernissage le mercredi 15 novembre 2017
     Exposition du 15 novembre au 22 décembre 2017

Maison Denise Masson (Marrakech)
     Exposition au printemps 2018

Partenariat en cours : exposition en Iran

 

EVENEMENTS LIES : 

 

Lundi 11 septembre à la Maison Denise Masson (Marrakech)
Conférence avec Monique Jeudy-Ballini, anthropologue des arts contemporains au CNRS, et Thomas Fillitz professeur au département d’Anthropologie Sociale et Culturelle de l’Université de Vienne spécialisé sur l’art africain contemporain.
 

Mardi 12 septembre à la Maison Denise Masson (Marrakech)
Conférence avec Zakaria Rhani, anthropologue et chercheur à l’Institut Universitaire de la recherche scientifique de l’Université Mohammed V, et Sabrina Mervin, directrice du Centre Jacques Berque à Rabat.
 

Mercredi 13 septembre à la Maison Denise Masson

Table ronde avec les conférenciers, les artistes et le public sur les croyances et rituels au Maroc.
 

Début octobre, au Cube – independent art room (Rabat / date à préciser)
Videonight avec Yassine Balbzioui
 

Mercredi 18 octobre au Cube – independent art room
Séance d’écoute « Gnawas jour et nuit »
Un documentaire musical radiophonique de Julien Crespin et Chloé Despax (2017 – 50min)
Dans un territoire bruxellois fertile à la création, à la diffusion culturelle et dans le contexte actuel troublé, une partie de la communauté marocaine de Belgique perpétue une branche captivante de son héritage, la musique gnawa, une musique spirituelle, de transe, introduite dans le monde arabe par les esclaves noirs. Aujourd'hui, ses membres résistent à leur manière en transmettant localement l'esthétique envoûtante d'une musique portée par les chants et les sonorités captivantes des instruments qui lui sont propres (le guembri, le tbel et les qrâqeb).
Une production de Julien Crespin et Chloé Despax, avec le soutien du FACR de la Fédération WallonieBruxelles et de l’acsr. 

 

LES ARTISTES 

 

Zainab Andalibe (née en 1985 à Marrakech). Elle a notamment travaillé sur une appropriation féminine de la musique Gnawa, pratique traditionnellement masculine, à travers la vidéo d’une performance.

 

Abdessamad El Montassir (né en 1989 à Saidate), dont l’ensemble des projets et recherches ouvre des espaces de négociation pour les micro-histoires, rendues invisibles par l’Histoire officielle, et vise à explorer leur place et leurs enjeux dans la société contemporaine.

 

Leila Sadel (née en 1985 à Casablanca), qui a précédemment réalisé la série photographie « Présences » durant une résidence avec l’IF de Marrakech, sur les rituels au quotidien.

 

Mohammed Laouli (née en 1972 à Salé), dont le travail dessine une analyse endogène des espaces dans lesquels il évolue, en décomposant les éléments qui l’entourent afin de déboucher sur une dissection totale, un état des lieux. Il explore les phénomènes qui traversent, déforment ou marquent la société.

 

Vooria Aria (né en 1979 à Sanandaj en Iran) Les sources principales du travail de Vooria Arias sont ses racines et traditions kurdes – il a quitté l'Iran il y a de nombreuses années et maintenant vivant à l'étranger, il essaie de retraiter ses traditions personnelles et les croyances. Il travaille uniquement avec des matériaux naturels de son pays d'origine utilisés pour des rites spéciaux et des pratiques quotidiennes - avec la transformation de ces matériaux, il traite son passé et sa nouvelle vie.

 

Michal Glikson (Australie) Explore la peinture en itinérance depuis 2006. A travers une approche sociale et anthropologique immersive, l’artiste sélectionne ses sujets au gré de ses rencontres qu’elle représente sur les rouleaux de papier qu’elle amène partout avec elle. L’artiste s’inspire de sa formation en miniature perse pour mettre en forme et diffuser les environnements et les histoires des personnes qu’elle rencontre.



Le projet suivi et documenté par la réalisatrice Maria Seifert.




Affiner votre recherche

Tous les événements
 

Les incontournables

Lieu de culture

Théâtre, salle de cinéma, galerie d'art, musée etc..

Tous les lieux