Agenda culturel diffusant toute l’actualité des spectacles, du cinéma, théâtre, des concerts, expositions, festivals, région par région, mois par mois, à Rabat

Accueil > Tous les événements > Cinéma > Cinémathèque > L'été où j'ai grandi

L'été où j'ai grandi

Cinémathèque


L'ÉTÉ OÙ J'AI GRANDI

De Gabriele Salvatores

Italie. Dramatique – 80 min, (VOSTFR).

Tiré du roman « Je n’ai pas peur » de Niccolò Ammaniti.

 

Projection à but didactique

 

Entrée libre dans la limite des places disponibles

 

L'histoire se déroule en 1978 à Acqua Traverse, un petit village imaginaire de l'Italie du Sud. Le personnage principal du film est un petit garçon issu d'une famille pauvre, Michele. Il est contraint par ses amis de les rejoindre dans une maison abandonnée lors d'une balade à vélo. Il découvre une cavité dissimulée par un morceau de tôle où il lui semble apercevoir un pied humain.

Michele est choqué, mais ne dit rien quand il rentre chez lui le soir. Chaque jour, il retourne à la maison abandonnée et découvre que dans le trou est caché un enfant, Fillipo. Les deux enfants deviennent amis. Un jour, Sergio, un ami de son père d'origine milanaise, arrive chez lui pour y loger quelques jours. Ce soir-là, en lisant au journal télévisé un message de la mère de Fillipo adressé aux ravisseurs Michele comprend que ses parents, Sergio, et d'autres habitants du village, ont enlevé Fillipo en échange d'une rançon.

Michele est incapable de cacher son secret et se confie à son meilleur ami, Salvatore. Celui-ci le trahit en allant répéter ses paroles à Felice, grand frère d'Antonio, un autre enfant du groupe qui fait lui-même partie du groupe de villageois ayant enlevé Fillipo. Son père lui ordonne de ne plus jamais aller retrouver l'enfant, mais un après-midi avec des amis, ils y retournent et Michele s'aperçoit que Fillipo a été déplacé. Salvatore, pour se faire pardonner, lui révèle qu'il a été enfermé dans la cave d'un des habitants du village. Le soir même, il apprend que les ravisseurs ont décidé de tuer le jeune otage, mais il va tout de même tenter de porter secours au captif. Il le trouve, mais l'enfant est trop faible pour se déplacer. Michele l'encourage, lui fait la courte échelle et lui crie de s'enfuir. Filippo obéit et disparaît.

Michele se retrouve seul et incapable de quitter la cave tandis qu'il entend une voiture arriver. Il court se cacher derrière une botte de foin et, lorsqu'il reconnaît son père qui ouvre la porte, confiant, il sort de sa cachette. Son père ne le reconnaissant pas lui tire dessus mais se rendant compte immédiatement de son erreur il s'empare de son fils et part, talonné par Sergio. Ils s'arrêtent en plein milieu d'un champ alors que des hélicoptères de la police passent au-dessus de leurs têtes. Sergio tente de fuir mais rapidement rattrapé par la police, il se rend. Fillipo de retour, comprend que Michele a pris une balle qui lui était destinée. L'image finale représente Michele et Fillipo tendant la main l'un vers l'autre.

 

Dans le cadre du cycle «Un mois, un auteur»




Affiner votre recherche

Tous les événements
 

Les incontournables

Lieu de culture

Théâtre, salle de cinéma, galerie d'art, musée etc..

Tous les lieux