Agenda culturel diffusant toute l’actualité des spectacles, du cinéma, théâtre, des concerts, expositions, festivals, région par région, mois par mois, à Rabat


Partager

Où et quand ?

Du 07 Juin 2019 Au 30 Octobre 2019 Villa des Arts de Rabat - Rabat

Classic Reloaded

Arts plastiques


Exposition "Classic Reloaded", du 7 juin au 30 octobre à la Villa des Arts de Rabat

 

Vernissage le vendredi 7 juin à 19h00

 

Entrée libre

 

Artistes participants: SALVATORE ARANCIO, MAURIZIO CATTELAN, ENZO CUCCHI, GINO DE DOMINICIS, BRUNA ESPOSITO, FLAVIO FAVELLI, MIMMO JODICE, SABRINA MEZZAQUI, LILIANA MORO, LUIGI ONTANI, PIETRO RUFFO, REMO SALVADORI, LUCA TREVISANI

 

L’exposition « Classic Reloaded - Mediterranea», collection du MAXXI, clôture son voyage en Méditerranée à la Villa des Arts de Rabat après son passage à la Villa Audi, Musée de la Mosaïque de Beyrouth et au Musée National du Bardo à Tunis.

 

Le contenu de l’exposition est une œuvre messagère du dialogue entre les peuples et le lien entre tradition classique et recherche artistique contemporaine.

 

La Collection du Musée MAXXI, Musée national des arts du XXI siècle, est considérée comme l’ambassadrice du dialogue entre les peuples et instrument de diplomatie culturelle. Organisée par Bartolomeo Pietromarchi, Directeur de MAXXI Art, avec Eleonora Farina, grâce à l’Institut Culturel Italien et au Ministère des Affaires Etrangères italien, l’exposition « CLASSIC RELOADED » propose la revitalisation d’un patrimoine identitaire commun, une base culturelle et artistique grâce à laquelle il est possible d’aller de l’avant pour reprendre un dialogue, pour faciliter la compréhension entre les peuples, aujourd’hui plus nécessaire que jamais.

 

Elle représente à travers 20 œuvres de 13 artistes italiens qui font partie de la collection du musée, la culture de la « mer qui se trouve entre les terres », l’autonomie culturelle et, en même temps, la cohabitation entre les peuples et les mouvements migratoires qui caractérise les pays de la Méditerranée.

 

Ces œuvres vont dialoguer dans la magnifique Villa du Parc, espace principale de la Villa des Arts de Rabat et concrétisant ainsi la mission et la démarche de la Fondation ONA également.

 

Le rapport avec la ville de Rabat et avec la culture de la capitale marocaine renforce la citation de la tradition byzantine du fond en or de Senza Titolo de Gino De Dominicis, ou la référence ironique à la mythologie romaine de Lapsus Lupus di Luigi Ontani.

 

L’installation de Remo Salvadori La stanza dei verticali, avec une utilisation sensuelle du cuivre et la référence aux concepts fondateurs de la géométrie, nous ramène à l’architecture classique, tandis que dans les sculptures de Bruna Esposito, en marbre polychrome et bâtons de bambou, la dimension domestique et architecturale s’entremêle.

 

Avec ses photos, Mimmo Jodice revisite les sculptures, les peintures et les mosaïques de l’époque classique et leur permet de reprendre vie, alors que Flavio Favelli avec le collage de tapis de différentes origines qui composent Fiori Persiani, reproduit cette culture de dialogues et de rencontres qui fait partie de l’identité méditerranéenne.

 

Les céramiques de Salvatore Arancio, nous emportent aux traditions populaires autochtones avec des références archaïques et mythologiques.

 

Les œuvres de Sabrina Mezzaqui font référence à une culture millénaire de très haute qualité artisanale, celle de la broderie et du découpage, qui dialogue parfaitement avec les décorations moresques.

 

Pour une esthétique aniconique et ornementale à la matrice arabo-musulmane, on retrouve Icosaedro de Pietro Ruffo, tandis que les compositions de Luca Trevisani s’interrogent sur la présence et sur l'absence, sur la fragilité et sur l’équilibre, des binômes sur lesquels se base la sculpture classique.

 

Pour conclure le parcours, une œuvre de Liliana Moro: le son du chant d’un oiseau sifflé par l’artiste elle-même, qui compense avec les motifs ornementaux des salles ; aux côtés de ces deux travaux qui nous reportent au culte des morts, aux sépultures, aux hypogés : Mother, le fakir sous terre de Maurizio Cattelan et Porta addormita d’Enzo Cucchi, un cadre-sculpture avec des têtes de morts, œuvres à même de capturer notre attention et de nous faire franchir le seuil.




Découvrez la galerie média de l'événement

photo

Affiner votre recherche

Tous les événements
 

Les incontournables

Lieu de culture

Théâtre, salle de cinéma, galerie d'art, musée etc..

Tous les lieux