Agenda culturel diffusant toute l’actualité des spectacles, du cinéma, théâtre, des concerts, expositions, festivals, région par région, mois par mois, à Rabat

Accueil > Tous les événements > Expositions > Arts plastiques > Exposition collective: Désordres

Exposition collective: Désordres

Arts plastiques


Exposition collective: Désordres

 

Vernissage le Vendredi 16 Janvier à 19h30

 

Artistes participants: 

 

Simohammed Fettaka, Saïd Hafifi, Mohssin Harraki, Omar Mafoudi et Abdel-Mohcine Nakari.


Une exposition qui s’inscrit dans l’affirmation de la fin des illusions de la modernité:


La croyance positiviste en la toute-puissance d’une raison capable de transformer l’espace, la société et l’homme lui-même pour établir une forme d’ordre universel a été balayée par la deuxième guerre mondiale, les totalitarismes, les génocides, l’usage de l’arme nucléaire et la prise de conscience du prix payé par l’environnement à la croissance économique à tout prix.


On parle aujourd’hui même de chaos, reprenant l’expression grecque qui correspondait à une cosmologie où l’univers naît du chaos mais renvoie aussi à la conception religieuse où dieu crée le monde à partir de ce chaos. Un nouvel ordre mondial serait-il à réinventer ?


L’affirmation de l’artiste en éclaireur et en shaman:


Qu’est-ce que l’artiste aurait-il donc à apporter dans ces débats ? Dans la Naissance de la tragédie, Nietzsche a analysé l’étroite et nécessaire interdépendance entre les forces apparemment contradictoires de la mesure et de la démesure, de l’ordre et du désordre, de la raison et des passions.

 

Les jeunes artistes tangérois réunis ici ont en commun de travailler sur la relation de l’art au corps et à la « nature », d’avoir une conscience aiguë des contradictions de leur environnement et de suivre les débats intellectuels et politiques de ce temps.

 

Ils donnent à voir des créations qui, en s’appuyant sur tous les supports disponibles, de l’installation-vidéo à la peinture, de la sculpture à la photographie en passant par le fusain, nous interrogent sur les désordres du monde, de la société, des corps sans imposer une promesse d’ordre. Nos artistes en tant que « voyants » sont des éclaireurs critiques.


Mais dans une certaine mesure ils s’inscrivent aussi dans le cadre très judicieux fixé par l’exposition du Musée du Quai Branly en 2012 « Les maîtres du désordre ».

 

En effet ne sont-ils pas les intercesseurs, les shamans de notre temps ? « Leur maîtrise des forces permet aux « maîtres du désordre » de guérir et donc d’exorciser, de protéger, d’enchanter ou de désenchanter, de prédire ou de décrire les troubles à l’origine des infortunes mais, dans tous les cas, leur rôle est de rétablir les déséquilibres cosmiques à l’origine des désordres écologiques, psychologiques ou humains. »

 




Affiner votre recherche

Tous les événements
 

Les incontournables

Lieu de culture

Théâtre, salle de cinéma, galerie d'art, musée etc..

Tous les lieux